Un menu avec des aliments kilométriques pour Noël

Cure Minceur MultiLaser

Découvrez notre protocole minceur en trois semaines


fête fête

nourriture de fête

Noël approche et les repas de famille aussi, entre amis… Noël est une fête éminemment gastronomique. Aux côtés des classiques de ces dattes, on retrouve de plus en plus des plats comme les gambas, la salade d’ananas, le foie gras, entre autres. Mais d’où viennent ces aliments ? Combien de kilomètres parcourent-ils avant d’arriver dans notre assiette ? Comment ont-ils été fabriqués ?

Un rapport des Amis de la Terre note que le nombre moyen de kilomètres parcourus par les aliments du champ à la table est supérieur à cinq mille, avec l’impact environnemental qui en résulte. Si nous disons que certains de ces produits viennent de près, cela signifie que d’autres viennent de loin. Mais le plus paradoxal de tous est qu’une part importante nous pouvons le trouver produitaussi, localement. Pourquoi, alors, les consommons-nous depuis des endroits si éloignés ? Les bas salaires, la persécution syndicale, la législation environnementale flexible dans de nombreux pays du Sud qui donne des avantages très importants aux entreprises du secteur sont la réponse. Peu importe que ce modèle génère des gaz à effet de serre, de l’exploitation du travail et des aliments de mauvaise qualité.

Si on analyse le menu de Noël, on s’aperçoit qu’une bonne partie des produits que nous consommons ont parcouru des milliers de kilomètres avant d’arriver dans notre assiette. les crevettesfréquents à cette période de l’année, en sont un bon exemple. La plupart viennent des tropiques latino-américains ou asiatiques. Outre le long voyage, sa production a un impact social très négatif (salaires de misère et utilisation systématique de produits chimiques et d’antibiotiques pour les conserver) et environnemental (destruction des fonds marins par le chalutage et les mangroves abattues pour construire des fermes piscicoles). L’Espagne est le principal importateur de crevettes de l’Union européenne.

Ananas Il est devenu, ces derniers temps, un autre des classiques de la fête, mais les trois quarts de ceux vendus en Europe viennent du Costa Rica. Quelques plantations et multinationales monopolisent leur production et imposent des conditions de travail extrêmement précaires. Un rapport de Consumers International indique que ses travailleurs ont d’importants problèmes de santé en raison de l’utilisation massive de produits agrochimiques et que l’organisation de la main-d’œuvre est pratiquement inexistante en raison de la politique antisyndicale des entreprises.

Même un aliment aussi typique que le raisin la fin de l’année vient principalement du Chili. Si auparavant il existait des variétés locales à maturation tardive, aujourd’hui l’essentiel de ce que nous consommons à ces dattes vient de l’autre bout de la planète. Ou si à Noël on mange du melon avec du jambon, on ne mange plus la variété d’hiver, mais on finit par acheter des produits qui ont été conservés pendant des mois dans des chambres froides, où ils ont perdu de nombreuses propriétés, ou qui viennent d’aussi loin que le Nord Amérique. Sud.

Le poulet rôti, farci ou chapon sont d’autres plats typiques. Il consommation de viandeils nous disent, c’est essentiel pendant ces vacances et nous consommons des animaux engraissés avec des aliments transgéniques avec des milliers de kilomètres sur les épaules, à qui on injecte de fortes doses préventives de drogues et qui sont élevés dans des fermes de production intensive, situées partout dans le monde, où ils sont traités comme des “choses” et violent leurs droits. Et ne parlons pas du foie gras, servi en entrée de Noël, ni de sa fabrication.

Les aliments kilométriques font désormais partie de notre alimentation quotidienne. Nourriture chargée d’injustice envers les personnes, les animaux et l’environnement. L’alternative est la consommation locale, écologique, sans exploitation animale, de proximité, à petite échelle. Nous nous engageons à une consommation critique à la fois pour Noël et le reste de l’année.



J’ai perdu 6 kg en 4 semaines et j’ai surtout perdu 9 cm de tour de ventre. Ambiance agréable. Personnel accueillant et convivial. Équipement efficace. Très bonne expérience. Je recommande vivement.
Abdelkarim Nasseh
Abdelkarim Nasseh
The best laser experience in Casablanca. The team is very professional and extremely friendly. Un grand merci à Lina qui a répondu à toutes mes questions et à toute l’équipe surtout Kawtar pour sa gentillesse et écoute.
Salma Chad
Salma Chad
Super prestation! Je fais mon epilation permanente labas et ca marche vraiment avec zero douleur enplus. Tres contente d'avoir decouvert ce centre!
Aida Tazi
Aida Tazi
Excellent service et traitement qui marche. Indolore pratique et efficace, n’hésitez pas à y aller pour des pieds propres hygiéniques et esthétiquement présentable !
Youssef Seffar
Youssef Seffar
Je recommande vivement👍
Rana Mroue
Rana Mroue
Je recommande vivement! Je remercie l’equipe de multilaser de m’avoir aidé à récupérer ma confiance en moi. J’ai fait 12 séances au laser verju avec lesquelles j’ai perdu 19 kilos. Merci et bonne continuation que dieu vous protège 🤲🤲
Carlota Price
Carlota Price
Fermer
Soin Corps
Soin Visage
Résultats
Nos Centres
MultiNews
Travaille avec nous
Login
Whatsapp
Plus Info Ici 👉
Multilaser
⭐️ Avez-vous des questions sur nos traitements?
🤙Appelez nous🗓️Rendez-vous