Manger bio en temps de crise

mercado

Cure Minceur MultiLaser

Découvrez notre protocole minceur en trois semaines


marché

marché aux fruits

Manger bio est souvent associé à manger cher. Et en période de coupures, il semble que vous ne puissiez pas dépenser autant d’argent pour la nourriture. En effet, on estime qu’un 41% des familles Les Espagnoles ont modifié leurs habitudes de consommation à la suite de la crise, pour économiser de l’argent, selon le Centre de recherche sociologique (CIS). Mais les aliments biologiques et de qualité ne doivent pas nécessairement être chers. Il existe des options pour pouvoir acheter bio et à bon prix : alimentation de saison, alimentation locale, achat direct, marchés locaux, groupements et coopératives de consommateurs… Ce sont des alternatives qui nous permettront de bien manger et à un prix abordable.

Nous savons que, si nous en avons envie, nous pouvons acheter des nectarines, des raisins, des fraises, du melon… toute l’année. On ne sait plus si les tomates ou les oranges sont des cultures saisonnières ou non. Nous avons désappris les rythmes de production de la terre et nous nous sommes éloignés du travail agricole. Acheter des produits qui ne sont pas de saison signifie que nous finissons par payer plus pour ce que nous mangeons, et nous obtenons également un produit de moindre qualité. Il faut réapprendre à se nourrir de fruits de saison. Que les écoles disent quand vient le temps des cerises, quand il y a des figues, quand on trouve des grenades dans le verger. Acheter des aliments bio et de saison nous permettra de bien manger et à un prix qui ne sera pas cher.

Crevettes d’Argentine et ananas d’Afrique du Sud avec asperges du Pérou en entrée. Les aliments parcourent en moyenne 5 000 kilomètres du champ à l’assiette., selon un rapport des Amics de la Terra. Souvent, c’est une stratégie de ces multinationales de l’agro-industrie de produire à bas prix, en exploitant les droits du travail et de l’environnement, pour ensuite vendre le produit ici aussi cher que possible. Certains aliments peuvent être moins chers pour nous, d’autres moins. Un achat local et de proximité ne doit pas coûter cher ; De plus, nous réduirons l’impact écologique d’un modèle alimentaire kilométrique. Quel sens cela fait-il que chez nous on mange des produits d’épicerie qui viennent de l’autre bout du monde et que là-bas leurs marchés soient « envahis » par des produits agroalimentaires subventionnés, qui sont vendus à perte et font une concurrence déloyale aux producteurs locaux ? ?

un autre problème c’est là qu’on achète. Nous pensons qu’aller au supermarché sera bon marché, cependant, souvent, nous nous retrouvons avec plus que ce dont nous avons besoin : des offres 3×2, des réductions, un placement stratégique du matériel pour que nous puissions le saisir sans réfléchir. Certains produits sont annoncés bon marché, mais ils ne sont généralement qu’une réclamation, car pendant que nous partons à leur recherche, nous en achetons d’autres qui ne sont plus si bon marché. Acheter directement auprès du producteur, sur les marchés locaux, via le commerce électronique ou aller à la ferme est une bonne option pour savoir d’où vient ce que nous mangeons, payer le prix fort à celui qui l’a cultivé et faire des économies. Les groupements de consommateurs et les coopératives sont également un choix approprié : des personnes d’un quartier ou d’une commune qui s’organisent pour acheter des aliments bio, sans intermédiaires, au producteur, et obtenir un produit de qualité à un prix abordable.

Par ailleurs, la consommation de viande, ces derniers temps, n’a cessé d’augmenter. Avec un régime plus végétarien, non seulement nous réduirons l’impact négatif que la production intensive de viande a sur l’environnement – ​​qui génère entre autres des gaz à effet de serre – et les conséquences néfastes pour la santé, mais nous parviendrons également à réduire le montant du panier . Consommer davantage de fruits et légumes bio est une bonne alternative, à la fois économique et saine, à une alimentation trop carnivore.

Par conséquent, manger bio ne doit pas forcément coûter cher, bien au contraire. Il s’agit de savoir manger et acheter. Et faites-le avec des critères de justice sociale et écologique. Cela gagnera non seulement notre poche mais aussi notre santé, nos producteurs et notre planète.

Esther Vivajournaliste et chercheur en politiques agricoles et alimentaires.

@esthervivas | facebook.com/esthervivas | www.esthervivas.com



J’ai perdu 6 kg en 4 semaines et j’ai surtout perdu 9 cm de tour de ventre. Ambiance agréable. Personnel accueillant et convivial. Équipement efficace. Très bonne expérience. Je recommande vivement.
Abdelkarim Nasseh
Abdelkarim Nasseh
The best laser experience in Casablanca. The team is very professional and extremely friendly. Un grand merci à Lina qui a répondu à toutes mes questions et à toute l’équipe surtout Kawtar pour sa gentillesse et écoute.
Salma Chad
Salma Chad
Super prestation! Je fais mon epilation permanente labas et ca marche vraiment avec zero douleur enplus. Tres contente d'avoir decouvert ce centre!
Aida Tazi
Aida Tazi
Excellent service et traitement qui marche. Indolore pratique et efficace, n’hésitez pas à y aller pour des pieds propres hygiéniques et esthétiquement présentable !
Youssef Seffar
Youssef Seffar
Je recommande vivement👍
Rana Mroue
Rana Mroue
Je recommande vivement! Je remercie l’equipe de multilaser de m’avoir aidé à récupérer ma confiance en moi. J’ai fait 12 séances au laser verju avec lesquelles j’ai perdu 19 kilos. Merci et bonne continuation que dieu vous protège 🤲🤲
Carlota Price
Carlota Price
Fermer
Soin Corps
Soin Visage
Résultats
Nos Centres
MultiNews
Travaille avec nous
Login
Whatsapp
Plus Info Ici 👉
Multilaser
⭐️ Avez-vous des questions sur nos traitements?
🤙Appelez nous🗓️Rendez-vous