Fausse alerte : les lectines des légumineuses et des céréales ne sont pas responsables de tout

Fausse alerte : les lectines des légumineuses et des céréales ne sont pas responsables de tout

Cure Minceur MultiLaser

Découvrez notre protocole minceur en trois semaines


Dans le monde de la nutrition, les nouvelles bonnes, mauvaises et contradictoires se succèdent au point qu’il est difficile de savoir à quoi s’attendre.

L’une des dernières bombes apparaît dans le livre du Dr Steven R. Gundry, Le paradoxe végétal(Ed. Edaf), où il « découvre » une nouvelle famille d’ennemis supposés de la santé dans les aliments que l’on considère comme plus sains.

Selon ce chirurgien et ancien professeur à l’Université de Loma Linda, le surpoids, les maladies auto-immunes et, en fait, la plupart des maladies, serait causée par des aliments végétaux contenant des substances appelées lectines.

Les lectines sont-elles nocives ou bénéfiques ?

L’intolérance et la sensibilité au gluten ne seraient que la pointe de l’iceberg d’un problème bien plus vaste. Le gluten est une lectine, Mais il y en a des milliers d’autres qui se cachent dans de nombreux aliments végétaux.

On les retrouve principalement dans céréales, légumineuses et pommes de terre, et aussi dans certains fruits, légumes et noix. Par conséquent, s’ils constituent réellement un problème, c’est une très mauvaise nouvelle pour les personnes qui suivent un régime à base de plantes.

Gundry explique que la fonction des lectines dans les plantes est défendez-les des animaux qu’ils les mangent. Et tout comme ils se sentent mal – ou très mal – envers les animaux, ils produiraient des effets négatifs – ou très négatifs – sur les humains.

Apparemment, les lectines – ou certaines lectines – pourraient se lier aux cellules de la muqueuse intestinale et interférer avec l’absorption des nutriments, avec l’équilibre du microbiote et la réponse immunitaire.

Le pires lectines On les retrouverait dans le blé, le maïs, les produits laitiers contenant de la caséine de type A1 (la plupart des laits de vache), le soja non fermenté, les arachides et les noix de cajou.

Gundry assure que lors de sa consultation, il a pu voir comment le protocole d’évitement des lectines Il résout tout, depuis les troubles immunitaires, les troubles cardiaques, le cancer, les troubles du développement de l’enfant et les problèmes mentaux graves jusqu’aux inconforts tels que les crampes, les frissons ou les engourdissements.

Les populations en meilleure santé consomment plus de lectines

Dans le livre, il propose de nombreux conseils qui contredire les recommandations actuelles. Il assure entre autres que le riz blanc est meilleur que le riz brun, qu’il est conseillé de consommer des fruits et légumes sans peau, ou encore qu’il faut prendre la peine d’enlever les graines des poivrons et des tomates. Tout cela à cause des lectines.

Le fait que Gundry soit un chirurgien et un professeur renommé lui donne de la crédibilité auprès des lecteurs, mais d’autres Les principaux experts en nutrition ne sont pas d’accord les lectines étant les nouvelles « mauvaises » à éviter dans l’alimentation.

Dr Colin Campbell, auteur de L’étude sur la Chine (Ed. Sirio), professeur émérite de biochimie nutritionnelle à l’Université Cornell, et défenseur d’une alimentation essentiellement végétale, n’hésite pas à décrire fausses nouvelles (“fake news”, terme très à la mode aux Etats-Unis du président Donald Trump) affirment Gundry.

Pour Campbell, les observations de Gundry contredire les preuves épidémiologiques : Les populations les plus exposées aux lectines sont précisément celles qui souffrent le moins d’obésité, de diabète et de troubles immunitaires ; En revanche, l’incidence de ces maladies est plus élevée dans les pays occidentaux où l’alimentation est la plus pauvre en lectines.

Plus de données : les communautés les plus anciennes se caractérisent par un augmentation de la consommation de légumineuses (qui contiennent des lectines) et des centaines d’études associent ces aliments à une incidence plus faible de diabète, de maladies cardiaques, de cancer et de surpoids.

La même chose se produit avec les grains entiers. Grundy recommande de les éviter ou de réduire leur consommation, mais des études les associent à une protection contre une grande variété de maladies chroniques.

Il n’y a pas assez d’études contre les lectines

Campbell dit que Grundy non seulement ne parvient pas à expliquer ces contradictions, mais il ne fournit pas non plus d’études scientifiques de qualité (évalué par des pairs) en votre faveur. Il fait d’ailleurs référence à des articles qui vont à l’encontre de celle-ci, comme celui qui associe une moindre consommation de céréales complètes à une plus grande présence de bactéries indésirables dans le microbiote intestinal.

Le professeur émérite découvre dans le livre de Gundry bon nombre d’inexactitudes et d’erreurs – concernant les lectines et bien d’autres sujets nutritionnels – et n’hésite pas à l’accuser de « négligence délibérée » ou de « une incompétence stupéfiante ».

Alors pourquoi les lectines ont-elles attiré l’attention de Grundy ? Sont-ils totalement inoffensifs ?

Ce n’est pas une découverte récente. Les lectines sont connues depuis plus de 100 ans et forment une grande famille de macromolécules protéiques ayant chacune des propriétés et des fonctions différentes.

Ils sont désactivés par l’humidité et la chaleur

Certaines lectines présentes dans les légumineuses sont certes toxiques et cela est connu depuis toujours : c’est pour cela qu’on les trempe et les cuit, car Avec l’humidité et la température, ils se décomposent, Ils s’associent aux glucides et sont inactivés.

Dr Michael Greger, auteur de Manger pour ne pas mourir (Ed. Paidós), entre autres livres, assure que une nuit de trempage détruit 98% des lectines et le reste disparaît après un quart d’heure de cuisson dans l’eau. S’ils ne sont pas trempés, la cuisson doit durer au moins une heure, ce qui est la pratique habituelle.

Vous vous demandez peut-être s’il peut en rester une petite quantité et si elle pourrait être toxique. Selon Greger, une petite dose de lectines Cela peut même être bénéfique.

C’est également l’avis de David Jenkins, professeur de nutrition à l’Université de Toronto : « ce n’est pas parce qu’une substance interfère d’une manière ou d’une autre avec la digestion qu’elle est mauvaise à tous égards. » C’est le cas bien connu des fibres, qui peuvent réduire l’absorption du fer par exemple, mais sont très bénéfiques pour le bon état du microbiote intestinal.

Certaines lectines pourraient être anticancéreuses

Il existe des études qui montrent que les lectines isoler les cellules tumorales dans le côlon, empêchant sa multiplication. Cela pourrait être l’une des raisons pour lesquelles la consommation de légumineuses est associée à une incidence plus faible de cancers intestinaux.

Un effet anticancéreux similaire pourrait être associé à d’autres lectines non toxiques telles que celles trouvées dans graines de tomates. L’interprétation de Michael Greger et David Jenkins est donc complètement à l’opposé de celle de Grundy.

Mais Greger a en sa faveur les centaines d’études qui associent un régime alimentaire à base de plantes à un risque moindre de développer certains types de cancer. Les lectines pourraient être en partie responsables de cet effet bénéfique, aux côtés des fibres, des minéraux, des vitamines et des composés antioxydants présents dans les aliments végétaux.

En conclusion, nous pouvons affirmer que le livre Le paradoxe végétal du Dr Grundy est une fausse alerte ou, comme certaines personnes malavisées – par exemple James Hamblin, journaliste pour atlantique– un argument tiré par les cheveux vendre des suppléments qui sont censés inactiver ces « mauvaises lectines ».

Votre Protocole d’Amincissement Personnalisé en Ligne en Moins5 minutes

Consultation Enligne

  • Remplissez en moins de 5 minuntes simplement notre formulaire en ligne et laissez nos spécialistes analyser vos réponses.
  • Recevez votre protocole amincissant personnalisé, adapté à vos besoins et objectifs uniques.
Liposuccion Sans chirurgie
J’ai perdu 6 kg en 4 semaines et j’ai surtout perdu 9 cm de tour de ventre. Ambiance agréable. Personnel accueillant et convivial. Équipement efficace. Très bonne expérience. Je recommande vivement.
Abdelkarim Nasseh
Abdelkarim Nasseh
The best laser experience in Casablanca. The team is very professional and extremely friendly. Un grand merci à Lina qui a répondu à toutes mes questions et à toute l’équipe surtout Kawtar pour sa gentillesse et écoute.
Salma Chad
Salma Chad
Super prestation! Je fais mon epilation permanente labas et ca marche vraiment avec zero douleur enplus. Tres contente d'avoir decouvert ce centre!
Aida Tazi
Aida Tazi
Excellent service et traitement qui marche. Indolore pratique et efficace, n’hésitez pas à y aller pour des pieds propres hygiéniques et esthétiquement présentable !
Youssef Seffar
Youssef Seffar
Je recommande vivement👍
Rana Mroue
Rana Mroue
Je recommande vivement! Je remercie l’equipe de multilaser de m’avoir aidé à récupérer ma confiance en moi. J’ai fait 12 séances au laser verju avec lesquelles j’ai perdu 19 kilos. Merci et bonne continuation que dieu vous protège 🤲🤲
Carlota Price
Carlota Price
Fermer
Soin Corps
Soin Visage
Résultats
Nos Centres
MultiNews
Travaille avec nous
Login
Whatsapp
Plus Info Ici 👉
Multilaser
⭐️ Avez-vous des questions sur nos traitements?
🤙Appelez nous🗓️Rendez-vous