Êtes-vous prêt à profiter des effets antioxydants d’une pomme ?

Cure Minceur MultiLaser

Découvrez notre protocole minceur en trois semaines


apples_tree

« Nous ne sommes pas ce que nous mangeons : nous sommes ce que nous digérons, absorbons, métabolisons et pensons ». (Première partie)

La biologiste Silvia Méndez Alonso commence son parcours chez Soycomocomo en parlant des polyphénols, certains composés présents dans le monde végétal et aux effets très puissants pour tout organisme capable de les digérer, de les absorber et de les métaboliser. C’est le tien?

Une pomme, comme beaucoup d’autres aliments, est bien plus que des fibres, de l’eau, des vitamines et des minéraux. L’alimentation est également source de polyphénols, de phytostérols, de polyamines, de caroténoïdes, de glucosinolates, de composés organosoufrés, de bétaïnes… Ce groupe de composés est connu sous le nom de Composants phytochimiques et font actuellement l’objet de nombreuses études grâce à ses multiples bienfaits pour la santé.

Prenons l’exemple des polyphénols, qui sont très “à la mode”. Ces composés phytochimiques sont des métabolites secondaires présents dans le monde végétal : thé, café, vin, fruits, légumes, grains entiers, noix et cacao. Ses propriétés “antioxydantes” ont eu et sont d’un grand intérêt dans de nombreuses études cliniques, précliniques et épidémiologiques, qui les suggèrent comme d’éventuels éléments importants à prendre en compte. pour la prévention des maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer, l’ostéoporose et les maladies neurodégénératives ; surtout le premier mentionné.

Mais… Êtes-vous vraiment prêt à profiter de ses effets ? Avant de répondre, je vous invite à suivre avec moi le parcours d’un polyphénol depuis l’acquisition de la nourriture jusqu’à son arrivée dans les cellules.

Imaginez que vous arrivez au marché (bio, bien sûr) et que vous décidiez d’acheter des pommes parce que vous avez entendu dire qu’elles contiennent beaucoup de quercétine (un flavonol, un type de polyphénol), et qu’on vous dit qu’”elles sont très bonnes pour votre santé : ce sont des antioxydants”. Je me permets ici de faire un arrêt expliquer que les aliments frais contiennent différentes quantités de polyphénols ; soit parce qu’il s’agit de variétés différentes, soit parce que même si elles sont identiques, les conditions de culture ont été différentes : les plus dures et les plus exigeantes pour les plantes sont celles qui offrent des aliments les plus riches en ces composés.

Continuons notre voyage… Maintenant vous rentrez chez vous et décidez de manger la pomme : lavez-la et épluchez-la… Arrêtez ! Si vous souhaitez bénéficier de ses polyphénols, vous devez la consommer sans la peler (rappelez-vous que vous êtes allé dans un marché bio et que la pomme est exempte de pesticides). Alors vous décidez de ne pas l’éplucher et d’y enfoncer vos dents. Continuons… Les polyphénols continuent leur chemin le long du tube digestif jusqu’à atteindre l’intestin grêle, où ils devront être absorbés pour atteindre le sang et les cellules, et font partie des nombreuses voies métaboliques responsables des effets préventifs précités. .

C’est alors que les polyphénols doivent surmonter un véritable gymkhana :

– Nous sommes dans le intestin grêle. Des enzymes spécifiques sont impliquées dans le processus d’absorption intestinale (lactase phloridzine hydrolase, LPH, et β-glucosidase cytosolique, CBG) et des transporteurs (SGLT1) situés dans l’intestin. Plus précisément, le LPH est situé dans le bordure en brosse des entérocytes ; c’est-à-dire dans les microvillosités des cellules épithéliales de l’intestin grêle, qui sont responsables de tous les nutriments résultant de la digestion des aliments ingérés atteignant le sang.

Après ce processus, les polyphénols sont libérés de certains de leurs composants et deviennent des composés plus simples appelés aglycones. Les aglycones peuvent pénétrer dans les entérocytes, où ils subissent le même processus qui se met en marche dans le foie lorsqu’il y a quelque chose à détoxifier de l’organisme (le fameux phase II détox). Désormais, ces composés sont prêts à atteindre le sang, à passer par le métabolisme hépatique et à pénétrer dans les cellules cibles, et font partie de tous ces processus qui vous font dire que “les pommes sont très bonnes pour la santé : ce sont des antioxydants”.

– Maintenant, il y a des polyphénols qui ne traversent pas l’intestin grêle et continuent leur voyage vers le gros intestin. ici le microbiote (“flore intestinale”) joue un rôle très important car elle les transforme en d’autres composés pour qu’ils puissent ensuite être absorbés et atteindre le foieoù ils subissent également la fameuse détox de phase II, dernière étape avant d’entrer dans la circulation systémique et d’atteindre les cellules cibles.

Donc, maintenant qu’on en sait un peu plus sur le rôle des polyphénols et le cheminement qu’ils doivent effectuer dans tout l’organisme : pensez-vous être vraiment prêt à bénéficier de leurs effets ?

Comme vous l’aurez observé, les polyphénols doivent surmonter plusieurs “obstacles” dans ce gymkhana particulier que l’organisme met en place ; et plusieurs tissus, organes et enzymes sont impliqués. Je sais qu’il y aura beaucoup de nouveautés dans tout ce que je vous ai dit ; mais je l’ai fait car je veux que vous compreniez que ce gymkhana est trop complexe pour généraliser que tout le monde puisse bénéficier des effets des polyphénols.

Maintenant, et pour simplifier, nous soulignerons ces aspects importants:

  1. La nourriture saine. La quantité de polyphénols est différente selon le type et la variété d’aliments notamment. De plus, un article récent assure que la teneur est toujours plus élevée dans les aliments bio.
  2. Formes de consommation alimentaire. Il est important de savoir comment les aliments sont consommés : avec/sans peau, cuits/crus, frais/congelés…
  3. protéines. Est-ce que je consomme des protéines de qualité et en quantité suffisante pour pouvoir avoir des enzymes et des transporteurs ?
  4. Intestin grêle. Mon intestin est-il en mesure d’absorber les nutriments contenus dans les aliments que je mange ? Comment suis-je d’humeur tout au long de la journée ?
  5. Gros intestin et microbiote. Est-ce que je ballonne tout au long de la journée ? Comment sont mes selles ? Je suis stressé?
  6. Foie. Ai-je des polymorphismes (SNP) dans l’une de mes enzymes de désintoxication ? Suis-je une personne irascible et colérique ? Est-ce que je mange des aliments bio et non toxiques ?

Pour toutes ces raisons, la nutrition doit continuer à progresser pour passer de la médecine préventive à la médecine prédictive ; et d’une population à une personnalisée. Ici, il est essentiel de parler des « sciences omiques » naissantes.

La deuxième partie de cet article sortira bientôt. Je vous invite à le lire pour avoir quelques idées générales sur la façon de soigner ces différents points, et pour vous présenter et expliquer ce que sont les sciences omiques.

Merci de m’avoir permis de le partager.

Si vous voulez plus d’informations, il y a quelques articles très intéressants :

Cardona, F., Andrés-Lacueva, C., Tulipani, S., Tinahones, FJ et Queipo-Ortuño, MI (2013). Bénéfices des polyphénols sur le microbiote intestinal et implications sur la santé humaine. Le Journal de la biochimie nutritionnelle, 24(8), 1415-1422. doi:10.1016/j.jnutbio.2013.05.001

Crozier, A., Del Rio, D., & Clifford, MN (2010). Biodisponibilité des flavonoïdes alimentaires et des composés phénoliques. Aspects moléculaires de la médecine, 31(6), 446–67. doi:10.1016/j.mam.2010.09.007

Peré-Trepat, E., Ross, AB, Martin, F.-P., Rezzi, S., Kochhar, S., Hasselbalch, AL, … Sørensen, TI a. (2010). Stratégies chimiométriques pour évaluer l’empreinte métabonomique des habitudes alimentaires dans les études épidémiologiques. Chimiométrie et systèmes de laboratoire intelligents, 104(1), 95–100. doi:10.1016/j.chemolab.2010.06.001

silviamendezArticle rédigé par :
Silvia Méndez
Biologiste, Master en Nutrition et Métabolisme.
Professeur et conseiller en nutrition holistique.
fondateur de V pour Légumes.
Communicateur scientifique.



J’ai perdu 6 kg en 4 semaines et j’ai surtout perdu 9 cm de tour de ventre. Ambiance agréable. Personnel accueillant et convivial. Équipement efficace. Très bonne expérience. Je recommande vivement.
Abdelkarim Nasseh
Abdelkarim Nasseh
The best laser experience in Casablanca. The team is very professional and extremely friendly. Un grand merci à Lina qui a répondu à toutes mes questions et à toute l’équipe surtout Kawtar pour sa gentillesse et écoute.
Salma Chad
Salma Chad
Super prestation! Je fais mon epilation permanente labas et ca marche vraiment avec zero douleur enplus. Tres contente d'avoir decouvert ce centre!
Aida Tazi
Aida Tazi
Excellent service et traitement qui marche. Indolore pratique et efficace, n’hésitez pas à y aller pour des pieds propres hygiéniques et esthétiquement présentable !
Youssef Seffar
Youssef Seffar
Je recommande vivement👍
Rana Mroue
Rana Mroue
Je recommande vivement! Je remercie l’equipe de multilaser de m’avoir aidé à récupérer ma confiance en moi. J’ai fait 12 séances au laser verju avec lesquelles j’ai perdu 19 kilos. Merci et bonne continuation que dieu vous protège 🤲🤲
Carlota Price
Carlota Price
Fermer
Soin Corps
Soin Visage
Résultats
Nos Centres
MultiNews
Travaille avec nous
Login
Whatsapp
Plus Info Ici 👉
Multilaser
⭐️ Avez-vous des questions sur nos traitements?
🤙Appelez nous🗓️Rendez-vous