Doit-on tout manger ?

Cure Minceur MultiLaser

Découvrez notre protocole minceur en trois semaines


cystelle-730

Avant cette question, il y a autant de réponses que de personnes, car elle est totalement subjective. Cela dépend de notre idée de la nourriture, de notre culture alimentaire, de nos habitudes quotidiennes. L’idée de manger un peu de tout d’une personne végétalienne, d’une personne macrobiotique ou de quelqu’un qui suit un schéma paléolithique, pour donner un exemple, ne sera pas la même.

Depuis les sociétés de chasseurs-cueilleurs de l’ère paléolithique, nous restreignons la diversité des plantes et des animaux que nous consommons. José Enrique Campillo dans Le singe obèse l’explique à travers Loi de l’entonnoir alimentaire. La première étape se situe au Néolithique, lorsque l’agriculture et l’élevage sont nés. Certaines plantes et certains animaux qui peuvent être apprivoisés sont sélectionnés. Déjà avec la révolution industrielle, l’entonnoir devient beaucoup plus étroit. Nous passons à l’ère des monocultures intensives, de l’agrochimie, des additifs et des transformations.

Dans le Au cours des 35 dernières années, les supermarchés ont triplé l’offre de produits, mais est-ce une variété réelle ou fictive ? Ce sont d’authentiques labyrinthes d’allées transformées et conditionnées faites avec peu de matières premières, abus de graisses raffinées, “mauvaises” (huiles trans, raffinées ou de mauvaise qualité) et avec de nombreux additifs qui ne nous profitent pas (sucre, sel, protéines de lait, soja, additifs, conservateurs, etc.). On peut dire ça ils sont comestibles, mais ce ne sont pas des aliments.

La mondialisation nous a conduits à des sociétés suralimentées et en même temps sous-alimentées, avec les maladies conséquentes de l’occidentalisation : obésité, diabète, hypertension, dyslipidémie ou athérosclérose. Campillo les appelle maladies de l’opulence. Nourriture disponible 24h/24 et sédentarité sont une mauvaise combinaison.

Que devons-nous manger pour être en bonne santé ? Comme le dit Michael Pollan dans Le détective au supermarché C’est aussi simple que de revenir à “manger de la nourriture, principalement des plantes“.

Il faut rendre hommage à la vraie nourriture (surtout aux légumes), car les “comestibles” ont déjà assez de publicité. La vraie nourriture est la nourriture que Mère Nature nous donne. et que l’on peut consommer tel quel ou avec le minimum de transformations ou de cuisson douce. Nous parlons de légumes, de légumes, de fruits, de tubercules, de grains entiers (variétés anciennes ou sans gluten, le blé actuel n’est pas valide), de légumineuses, de graines, de noix, de viande, de poisson et d’œufs. Ici, il faut chercher la variété.

Fait inquiétant, si nous posons des questions sur la quantité d’articles consommés en une semaine, il n’y a qu’une fourchette d’environ 50 aliments/produits comestibles chez les adultes et 20 chez les adolescents. , la variété compte 240 plantes et 120 animaux. Incroyable!

si nous consommons produits de saison Nous varions déjà les légumes et les fruits que chaque saison nous donne et qui sont parfaitement conçus pour fournir les nutriments dont nous avons besoin à cette période de l’année, mais tout le monde ne suit pas cette ligne directrice. Avoir n’importe quel légume ou fruit disponible à tout moment de l’année vous fait perdre de vue la saisonnalité.

En dehors de l’entonnoir, l’apparition de l’étude de la nutrition, la recherche scientifique et l’influence de l’industrie alimentaire par la publicité ont rendu encore plus difficile de savoir quoi manger car on parle plus de nutriments que de nourriture. Comme le dit Michael Pollan : « une grande complexité a été créée sur des questions très simples ».

Dollarphotoclub_82458297-e1431411062147

“Pendant la majeure partie de l’histoire, l’humanité a compris quoi manger sans l’avis d’un expert”, déclare Pollan. Maintenant, nous n’avons aucune idée. On se laisse guider par les pyramides, on privilégie les macronutriments, les micronutriments, une alimentation spécifique, on mise sur les star food tendances, etc.

De plus, nous avons le poids de la toile de fond de la mauvaise qualité des produitstransgéniques, métaux lourds, technicités incompréhensibles et, à la fin, il y a des gens qui en viennent à penser : « peu importe ce que nous mangeons parce que rien n’est fiable ».

Qu’avons-nous perdu en cours de route ? Culture alimentaire, tradition et, surtout, bon sens et intuition.

Il faut retourner dans les marchés ou les petits commerces et choisir de la vraie nourriture de qualité. C’est vrai qu’a priori c’est moins attirant, que ça implique un certain effort de cuisine, que ce n’est pas hyper appétissant, mais c’est sain et nutritif. Il faut renouer avec l’intuition et avec le plaisir des saveurs naturelles.

+ Ajouter un nouveau par semaine

Avec l’idée de “manger de la nourriture”, j’ai proposé d’incorporer un nouvel aliment chaque semaine et je vous raconterai comment l’expérience a été, ainsi qu’un résumé de base de ses propriétés nutritionnelles et médicinales et comment il peut être consommé.

Et vous, aimeriez-vous élargir la gamme d’aliments que vous consommez ? Vous en avez marre de répéter pratiquement le même menu semaine après semaine ? Incorporez à votre alimentation des aliments que vous n’avez jamais essayés, des aliments que vous n’avez pas l’habitude de manger, que vous n’aimez peut-être pas, qui ne sont pas si courants, qui sont difficiles à trouver chez les primeurs, que vous ne savez pas cuisiner, etc. Inscrivez-vous au défi d’ajouter et partagez votre expérience avec nous!

De plus, l’idée est de les encourager à être proximité et réserver l’achat de produits de l’étranger uniquement dans le cas où ils ont des propriétés bénéfiques et ne sont pas disponibles sur notre territoire. Il est aussi intéressant d’incorporer des variétés récupérées, un beau travail des agriculteurs bio. C’est ainsi que nous honorons la grande variété de légumes, tubercules ou fruits qui disparaissent de nos terres, des magasins et donc de notre panier.

Inversons l’entonnoir et élargissons la variété des aliments et surtout des légumes !

Plus d’information:

  • Le singe obèse de José Enrique Campillo
  • Le détective au supermarché de Michael Pollan



J’ai perdu 6 kg en 4 semaines et j’ai surtout perdu 9 cm de tour de ventre.
Ambiance agréable. Personnel accueillant et convivial. Équipement efficace.
Très bonne expérience.
Je recommande vivement.

Abdelkarim Nasseh
Abdelkarim Nasseh

The best laser experience in Casablanca. The team is very professional and extremely friendly. Un grand merci à Lina qui a répondu à toutes mes questions et à toute l’équipe surtout Kawtar pour sa gentillesse et écoute.

Salma Chad
Salma Chad

Super prestation! Je fais mon epilation permanente labas et ca marche vraiment avec zero douleur enplus. Tres contente d’avoir decouvert ce centre!

Aida Tazi
Aida Tazi

Excellent service et traitement qui marche. Indolore pratique et efficace, n’hésitez pas à y aller pour des pieds propres hygiéniques et esthétiquement présentable !

Youssef Seffar
Youssef Seffar

Je recommande vivement👍

Rana Mroue
Rana Mroue

Je recommande vivement!
Je remercie l’equipe de multilaser de m’avoir aidé à récupérer ma confiance en moi.
J’ai fait 12 séances au laser verju avec lesquelles j’ai perdu 19 kilos.
Merci et bonne continuation que dieu vous protège 🤲🤲

Carlota Price
Carlota Price

Close
Whatsapp
Plus Info Ici 👉
Multilaser
⭐️ Avez-vous des questions sur nos traitements?
🤙Appelez nous🗓️Rendez-vous